Des livres numériques pour les enfants d’Afrique

Créée en 1985, Adiflor (Association pour la Diffusion Internationale Francophone de Livres, Ouvrages et Revues) est une association à but non lucratif qui s’est fixée pour mission d’encourager et faire vivre la lecture en français partout à travers le monde. Depuis plus de trente ans, ce sont plus de 200 000 livres qui ont été distribués chaque année sur les cinq continents. En mars 2017, l’association a décidé de diversifier son action et elle a lancé la « Liseuse Francophone d’Adiflor » (LFA), un projet innovant axé sur la diffusion de livres numériques consultables sur des liseuses hors connexion. Focus sur cette jolie initiative et ses premières expérimentations.

Sur la plateforme de financement participatif Ulule, il est toujours possible de faire un don pour aider à concrétiser le projet LFA, qui a pour objectif de sensibiliser les enfants sénégalais à la lecture grâce à l’envoi de liseuses dans les établissements scolaires. Dans un pays où le taux d’analphabétisme touche environ 55 % de la population, la lecture numérique et ses possibilités représentent un vecteur de connaissance précieux : sur une seule liseuse, des centaines d’albums, audiobooks et livres numériques choisis par des professionnels (éditeurs, enseignants, auteurs) en collaboration avec l’association, sont stockés et consultables aussi bien en pleine lumière que dans la pénombre. Autre avantage de ce support : ces liseuses dernière génération dotées d’une interface tactile hautement intuitive n’ont pas besoin d’être rechargées avant plusieurs semaines, et leur contenu peut être lu hors connexion. Nul besoin, donc, d’infrastructures modernes ou d’une connexion WiFi pour profiter pleinement de ces nouvelles technologies. D’autre part, cette initiative se révèle bien moins coûteuse que le transport des exemplaires papier, qui suppose tout un ensemble de frais logistiques : stockage, véhicules, matériel de transport, etc. En comparaison, il est bien plus abordable d’intégrer directement une centaine d’ebooks dans une liseuse.

Sans titre-3

Autre aspect pratique de cette LFA : elle se décline en plusieurs versions en fonction des différents profils des utilisateurs.

  • La LFA élève : adaptée pour les enfants, elle présente une interface simple et propose en particulier une bibliothèque spécialement conçue pour le primaire et les premiers apprentissages de la lecture.
  • La LFA professeur complète la LFA élève, en proposant également des outils pédagogiques pour l’enseignant et une bibliothèque pour adolescent et adulte.
  • La LFA apprenti lecteur est dotée d’une interface spécifique pour les apprenants en français langue étrangère, tenant compte des niveaux définis par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

L’objectif à court terme ? Après une expérimentation-test couronnée de succès dans une première école, il s’agit maintenant d’équiper deux autres établissements d’un quartier de Dakar pour la rentrée 2018. La présence de liseuses dans les classes permettra aux élèves de mener des activités de lecture collective avec leurs enseignants et d’ainsi consolider leur français. Pour une classe de 60 élèves, il faut compter 30 liseuses pour deux élèves et 6 pour les enseignants (chaque liseuse correspondant à un niveau d’enseignement). Les liseuses destinées aux élèves contenant plusieurs niveaux d’apprentissage, elles peuvent sans difficulté être passées de classe en classe. Si le prix unitaire reste relativement élevé (150 €) en raison de la nouveauté du projet, il suffit d’un lot de 30 liseuses pour donner accès à la lecture à 360 enfants. À long terme, et à mesure que le coût des liseuses baissera, cette initiative pourrait bien profiter à des milliers d’enfants.

Si vous souhaitez apporter votre contribution ou obtenir des informations plus détaillées sur le projet, rendez-vous ici !

Ailleurs sur Lettres Numériques :

Retrouvez Lettres Numériques sur Twitter et Facebook.

— Elisabeth Mol

Share Button