Réflexions autour de la lecture numérique

L’été a beau battre son plein, Lettres Numériques reste à l’affût de l’actualité du livre numérique et vous propose cette semaine une sélection d’études et de conférences sur les enjeux de la lecture numérique, à découvrir en ligne pour la plupart.

  • La lecture numérique, réalités, enjeux et perspectives

La lecture numérique, réalités, enjeux et perspectives, coordonné par Claire Bélisle, préface de Bertrand Legendre, Presses de l’enssib (école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques), coll. « Référence ».

Cette étude consultable en ligne a été menée par des chercheurs et professionnels issus de milieux très différents, qui ont tous en commun la communication et les nouvelles technologies. Pour n’en citer que quelques-uns : Claire Bélisle est ingénieure de recherche CNRS en sciences humaines et sociales dans l’UMR LIRE ; Jean-Baptiste de Vathaire, chef de projet chez Mundocom (Publicis), termine une thèse sur le livre électronique ; Alain Pacoud, quant à lui, est compositeur typographe et graphiste indépendant. Tous trois ont réuni leurs compétences pour participer à ce travail de recherche très complet, d’environ 250 pages, et ainsi réfléchir au livre électronique dans ses aspects techniques (comment écrire pour l’écran ?), sociologiques (comment évoluent les pratiques de lecture ?), économiques (en amont et en aval, au niveau de la production comme de la diffusion), mais aussi pédagogiques (étude du manuel scolaire numérique et de ses enjeux). Ils reviennent également sur la genèse de l’ebook et dressent en dernière partie un état des lieux du marché et de l’offre proposée, d’un point de vue industriel comme éditorial.

  • Lecture numérique, lecture classique : quelles transformations ?

Nous vous en parlions déjà ici : l’Université Catholique de Louvain, consciente de la place de plus en plus grande accordée au digital dans nos vies et notre société, a décidé de placer son année académique 2017-2018 sous le signe des Mondes numériques. À cette occasion, une conférence organisée dans le cadre du cycle « De Gutenberg à Steve Jobs : histoires et métamorphoses de la lecture numérique » a particulièrement retenu notre attention. Elle réunissait Claire Bélisle (coordinatrice de l’étude mentionnée ci-dessus), Christiane Frohmann (Frohmann Verlag/Orbanism), Marcel Lebrun (du Louvain Learning Lab), Pierre Van Overbeke (chargé de cours, Bibliothèque de droit UCL) et Fabrizio Tinti (bibliothèque des sciences économiques, sociales, politiques et de communications UCL). Lors de cette passionnante discussion, les cinq intervenants se sont intéressés à la manière dont le numérique et Internet ont entraîné de profondes mutations dans nos pratiques de lecture et d’écriture, mais aussi aux répercussions de ces nouvelles technologies sur le monde de l’édition : en effet, des rapports horizontaux commencent à se créer entre éditeur, auteur et lecteur, en parallèle du développement de l’autopublication. Ils se sont également posé la question du rôle du livre numérique : doit-il remplacer le papier ? Retrouvez toutes les réponses dans la vidéo de ce débat, disponible sur YouTube.

  • L’écosystème Tolino : focus sur la « Kindle allemande »

Lancés en 2013 par cinq grands acteurs allemands de la distribution et de la télécommunication (Hugendubel, Thalia, WeltBild, Bertelsmann Club et Deutsche Telekom), les liseuses et le service de lecture numérique Tolino ont réussi à s’imposer dans le paysage européen et mettre à mal la domination du géant américain Amazon. À l’occasion du DPUB Summit 2018, qui s’est déroulé à Berlin cette année et dont nous avions déjà parlé ici dans le cadre d’une autre conférence, Hermann Eckel, le directeur général de Tolino Media, était par ailleurs présent. Il a alors évoqué plus en détail la position de l’entreprise sur le marché, la façon dont fonctionne cette structure complexe qui compte plusieurs sites marchands a priori concurrents et les développements des infrastructures techniques, en collaboration avec Kobo depuis 2017, et le départ de la Deutsche Telekom, acteur originel du projet. Une conférence à (re)découvrir ici.

conseils-lecture numérique

  • Internet et la sociabilité littéraire

Internet et la sociabilité littéraire, Jean-Marc Leveratto (professeur de sociologie de la culture à l’Université de Metz) et Mary Leontsini (maîtresse de conférences au département de l’éducation pré-scolaire de l’Université d’Athènes et présidente du CR18 sociologie des arts de l’AISLF depuis 2004), Éditions de la Bibliothèque publique d’information, coll. « Études et recherche ».

Si la lecture est un acte solitaire, elle n’a jamais empêché la formation de clubs littéraires pour partager avec d’autres lecteurs ses impressions sur les ouvrages lus, appréciés ou moins aimés. Mais qu’en est-il de ce partage et de cette sociabilité littéraire à l’heure d’Internet, devenu omniprésent dans le moindre de nos actes de communication quotidiens ? Nous le notions dans un article précédent, la recommandation passe aujourd’hui par de nouveaux canaux : réseaux sociaux spécialisés, avis de lecteurs laissés sur les librairies numériques, etc. Les auteurs de cette étude ont analysé d’un point de vue sociologique le développement de ces nouvelles pratiques et nous donnent ainsi un aperçu précis de cette sociabilité littéraire émergente.

  • Lire et penser en milieux numériques : Attention, récits, technogenèse

Lire et penser en millieux numériques : Attention, récits, technogenèse, Nathalie K. Hayles, UGA Éditions, coll. « Savoirs littéraires et imaginaires scientifiques ».

L’auteure, américaine, s’emploie à décrypter les nouveaux médias et les nouvelles formes de lecture à l’ère du numérique, et l’influence de ce dernier sur la façon dont nous portons notre attention sur les contenus mis à notre disposition ainsi que les nouveaux modes de création et d’étude de ces contenus, à travers la collaboration et l’horizontalité. Elle s’interroge également sur un autre enjeu de la lecture numérique : y a-t-il un lien entre le déclin des compétences de lecture et la baisse de la lecture des documents imprimés ?

Retrouvez Lettres Numériques sur TwitterFacebook et LinkedIn.

— Rédaction

Share Button