Le MYVLF, un festival du livre virtuel

Les 22 et 23 juin prochains aura lieu un festival du livre pas comme les autres : le My Virtual Literary Festival (MYVLF). Sa particularité ? Il est entièrement virtuel.

L’idée a germé dans l’esprit de trois auteurs autoédités qui vivent sur l’île de Jersey : Deborah Carr, Kelly Clayton et Gwyn GB. Ils ont constaté qu’il était parfois difficile de demander à des lecteurs de se déplacer et de payer pour participer à des événements autour du livre. Alors, ils ont créé MYVLF, un festival du livre virtuel en 3D, dont l’entrée est gratuite pour les lecteurs. Le projet s’adresse à tous, mais vise particulièrement le lectorat international, puisqu’aucun déplacement n’est nécessaire. Des éditeurs traditionnels et des auteurs indépendants sont attendus.

En pratique, comme cela fonctionne-t-il ? Un site internet a été développé, avec un soin tout particulier pour en rendre la navigation agréable et l’environnement réaliste. Il est divisé en deux parties : la première est un site traditionnel, et la deuxième un espace dédié au festival. Dans ce dernier, on retrouve différents lieux virtuels qui seront accessibles durant les deux journées du MYVLF :

  • l’auditorium, dans lequel vous pourrez écouter les interventions des auteurs en direct ou bien les enregistrements de ceux qui sont déjà passés ;
  • le café, pour échanger avec les autres lecteurs et acheter des livres ;
  • le hall d’exposition, dans lequel seront présents les auteurs et les éditeurs invités. Une vingtaine d’auteurs et d’éditeurs ont déjà confirmé leur présence virtuelle dont Peter James, Nicola May, C.L. Taylor and Cecilia Aherne ;
  • la section Book of the Month qui permettra de télécharger des ebooks gratuits.

Évidemment, lorsque le soir tombe, pas besoin de quitter le festival parce que les portes ferment : l’animation peut continuer en-dehors des heures habituelles. Tant qu’ils ont accès à un ordinateur ou une tablette, les participants peuvent continuer à profiter du site et des activités.

Pour en savoir plus, c’est sur le site du MYVLF.

Retrouvez Lettres Numériques sur TwitterFacebook et LinkedIn.

— Rédaction

Share Button