Fermeture du Microsoft Store et disparition des ebooks

Début avril, Microsoft annonçait la fin de son ebook store. En ce mois de juillet, la fermeture de la boutique en ligne est effective, et les ebooks achetés sont devenus illisibles. Pour quelle raison ? Un remboursement est-il prévu ?

Microsoft ne s’est pas étendu sur les raisons de la fermeture de la plateforme, mais l’ebook store n’aurait tout simplement pas réussi à séduire son public. Depuis le mois d’avril, il n’était déjà plus possible d’acheter de nouveaux livres numériques sur la boutique de Microsoft. Mais aujourd’hui, même les livres achetés précédemment ne sont plus accessibles.

L’utilisation des DRM en cause

La raison pour laquelle les livres numériques de Microsoft sont devenus illisibles réside dans l’utilisation de DRM (Digital Rights Management). Le but des DRM est d’éviter que des copies numériques illégales de contenus sous droits d’auteur (ebook, musique, logiciel, film, etc.) soient créées et partagées sur Internet.

Cependant, cela signifie en pratique que, pour pouvoir profiter des contenus, des limites ou des contraintes sont imposées aux consommateurs par les ayants droit. Cela implique également que la responsabilité de la consultation des contenus revient aux hébergeurs, car les utilisateurs ne possèdent aucune copie numérique des œuvres sur leur ordinateur.

Dans le cas de Microsoft Store, les lecteurs devaient passer obligatoirement par le navigateur Edge pour consulter leurs ebooks. Les acheteurs n’ayant aucune copie des livres, et le store ayant décidé de fermer, les livres numériques ont tout simplement disparu.

Un remboursement intégral prévu

Sur son site, Microsoft explique que le remboursement intégral des livres se fera automatiquement en juillet, à la condition que la méthode de paiement d’origine soit toujours utilisable. Dans le cas contraire, le montant sera remboursé sous forme de crédit utilisable uniquement sur le Microsoft Store. En outre, les personnes qui avaient annoté leur ebook recevront 25 dollars supplémentaires de dédommagement.

Ailleurs sur Lettres Numériques :

Retrouvez Lettres Numériques sur TwitterFacebook et LinkedIn.

— Rédaction

Share Button